C’est quoi un serrage en moto ?

L’un des cauchemars des motocyclistes est le serrage de leur moteur qui peut survenir à n’importe quel moment. Et cela peut empêcher de conduire une moto pendant un long moment. Si vous disposez d’une moto et vous souhaitez avoir plus d’informations sur ce phénomène, voici quelques éclaircissements qui vous aideront.

Le serrage en moto : qu’est-ce que c’est ?

Le serrage en moto, c’est lorsque le moteur d’une moto s’arrête suite au blocage du piston à l’intérieur du cylindre. Cela entraîne instantanément le blocage des roues arrière de la moto.

Lire également : Quand débrider sa moto 50 cc ?

Le blocage du piston à l’intérieur du cylindre est dû au frottement entre celui-ci et la chemise du cylindre par manque d’huile. Les moteurs à deux temps sont plus susceptibles de se serrer. Il existe plusieurs types de serrages selon les cas.

Le serrage aux quatre coins

Lorsque vous constatez que les deux côtés du piston ont des marques très fortes sous forme de carré parfait, alors il s’agit de serrage aux quatre coins. Les engins à deux roues avec un moteur par refroidissement liquide subissent le plus souvent ce phénomène de serrage aux quatre coins.

A voir aussi : Comment devenir motard douanier ?

En effet, le moteur produit souvent plus de chaleur que le système de refroidissement n’arrive pas à évacuer efficacement. Ce qui surchauffe l’huile qui disparaît. En conséquence, le piston et le cylindre subissent des frottements.

Carburation trop pauvre ou huile de mauvaise qualité

Par ailleurs, lorsque la carburation est trop pauvre, cela peut entraîner un serrage du moteur.

Dans les faits, un haut régime pauvre en carburation provoque la surchauffe des gaz d’échappement. Ces derniers brûlent ensuite le film d’huile entre le piston et la chemise du cylindre, ce qui entraîne un serrage.

Ainsi, avec l’avènement des moteurs modernes qui disposent d’une forte puissance d’accélération, il est utile de se procurer d’huile de bonne qualité. Celle-ci doit résister au mieux à la surchauffe du moteur.

La différence entre le préserrage et le serrage proprement dit

Avant l’avènement du serrage, il peut se produire une situation de préserrage facilement détectable. Lorsque vous remarquez une baisse de performance du moteur de votre engin, pensez à une situation de préserrage.

Cela se produit lorsqu’un frottement léger survient entre les surfaces métalliques du piston et du cylindre. Ce léger contact dû au manque d’huile momentané peut laisser des traces sur le segment. Si vous constatez de ce fait des marques au niveau du piston, il s’agit du préserrage.

Vous devez pour cela prendre des mesures pour éviter le vrai serrage qui endommagera complètement le piston et qui peut vous pousser à changer votre moteur.

à voir

Comment resilier avec la loi Hamon ?

Lorsque vous n’êtes plus satisfait d’un contrat d’assurance, vous avez la possibilité de le résilier avec la loi Hamon. Vous devez savoir que la loi ...