Comment vendre un véhicule de société à un particulier ?

vendre un véhicule de société à un particulier

Il arrive que la société dans laquelle vous travaillez veuille vendre un de ses véhicules de service à un particulier et sollicite votre aide pour cela. Il convient de savoir que dans ce cas, il existe des spécificités à respecter dans la procédure d’achat. Si vous ne savez pas comment vous y prendre à cet effet, découvrez ici la marche à suivre.

Disposer en premier lieu des pièces nécessaires

Avant de procéder à la vente d’un véhicule de service à un particulier, vous devez disposer d’un certain nombre de pièces jugées indispensables. Ce sont ces dernières que vous allez remettre au nouveau propriétaire de la voiture à liquider.

A lire en complément : Quels Sont Les Bénéfices D'une Reprogrammation Ethanol ?

Vous devez ainsi avoir une copie de la carte d’identité du gérant de la société. En plus, vous êtes tenu d’avoir un certificat d’immatriculation du véhicule. Celui-ci doit mentionner l’heure et la date de la vente du véhicule comme le cas avec les ventes entre particuliers. Assurez-vous encore là qu’il soit signé par le gérant de l’entreprise.

Par ailleurs, des certificats de cession et de non-gage sont indispensables pour procéder à la vente d’un véhicule de société à un particulier. Un extrait du Kbis de moins de 3 mois de la société et un procès-verbal de contrôles techniques valides sont des pièces à fournir l’acquéreur.

A voir aussi : Où trouver un polish voiture de bonne qualité pour sa voiture ?

Fixer un prix raisonnable et abordable

Pour vendre un véhicule de société à un particulier, il est important que vous fixiez un prix de vente accessible. En réalité, les voitures de société n’ont souvent pas une finition attractive pour les particuliers. Cela provoque ainsi une réticence dans l’achat.

Pour donc vous assurer de vite libérer le véhicule, appliquez un montant abordable. Aussi, les carrosseries des véhicules d’entreprise sont souvent mauvaises et ces derniers présentent un long kilométrage. Il est donc moins probable de vite trouver un preneur indépendant.

Faire une annonce captivante

vendre un véhicule de société à un particulier

L’annonce joue un grand rôle dans le processus de vente d’un véhicule de société. C’est elle qui va en réalité retenir les potentiels acheteurs du véhicule. Si elle est bien faite, vous avez l’assurance de vite conclure la vente du véhicule.

Ainsi, comme recommandation, vous devez produire des photographies avec une bonne résolution de l’extérieur et de l’intérieur du véhicule. Celles-ci s’accompagnent d’une bonne description détaillée de la voiture. Dans la présentation textuelle, il est conseillé de mettre en lumière toutes options et les finitions.

Vous devez aussi mentionner dans votre description les différents défauts que présente le véhicule et à plusieurs niveaux. Du côté esthétique au côté technique en passant par la partie mécanique, tout doit être précisé.

Adopter une bonne stratégie de diffusion de l’annonce

Produire une bonne annonce ne suffit pas pour rapidement trouver la personne qui va s’intéresser au véhicule. Vous devez appliquer une stratégie de compagne appropriée. Privilégiez pour cela des annonces sur les outils de communication en ligne comme les réseaux sociaux et le site web de la société. Cette approche vous fait moins dépenser et vous permet de vite trouver un preneur.

Les annonces au sein de la société ne sont pas à négliger. C’est d’ailleurs l’une des premières options auxquelles il convient de recourir. Il est en réalité plus facile de vendre le véhicule à un membre de la société.

Changer la carte grise

Entre un véhicule de société et celui d’un particulier, la différence administrative se trouve au niveau de la carte grise. C’est cette dernière qu’il convient de changer avant que l’acquéreur indépendant puisse utiliser son nouveau véhicule.

Pour ce faire, un certain nombre de pièces sont requises. Une demande d’immatriculation, l’ancienne carte grise et un PV de réception lorsqu’il s’agit d’une vente d’utilitaire sont les documents à fournir.

Facturer la vente

L’établissement d’une facture qui justifie la vente du véhicule doit être fait au moment où le particulier-acheteur acquiert le véhicule. L’utilité de celle-ci se trouve du côté de la société. L’audit organisationnel et financier est souvent mené dans les sociétés. La facture va servir de pièce justificative pendant le contrôle des finances. Cela permet aussi à l’acheteur de refaire sans difficulté l’immatriculation de son nouveau véhicule.

Réaliser un contrôle technique avant la vente

Vous devez réaliser un contrôle technique avant de vendre le véhicule. Cette étape permet d’assurer que le véhicule est en bon état et ne présente pas de danger pour l’acheteur. Le contrôle technique doit être effectué par un organisme agréé indépendant. Il permettra aussi à l’acheteur d’avoir une idée précise sur les réparations éventuelles qu’il devra faire après la vente.

Si des défauts sont constatés lors du contrôle technique, il faut les corriger avant la vente ou bien indiquer clairement leur existence dans l’annonce afin que l’acheteur sache exactement ce qu’il achète (et puisse négocier le prix en conséquence).

Un point souvent négligé lorsqu’on vend une voiture (à fortiori une voiture de société) consiste à fournir au nouveau propriétaire tous les documents nécessaires qui lui permettront d’utiliser son nouveau véhicule sans problème : certificat d’immatriculation, carnet d’entretien du véhicule… Tout document prouvant que le véhicule a été correctement entretenu et suivi depuis sa mise en circulation.

Vendre un véhicule de société à un particulier requiert beaucoup plus qu’un simple transfert administratif entre deux personnes. La préparation minutieuse du processus sera essentielle pour garantir la satisfaction des deux parties impliquées dans cette transaction commerciale : vendeurs et acheteurs doivent rester vigilants tout au long des différentes étapes pour réussir à trouver un accord satisfaisant pour les deux parties.

Préparer les documents administratifs nécessaires à la vente

Pour vendre un véhicule de société à un particulier, pensez à bien préparer tous les documents administratifs nécessaires à la vente. Cette étape permet d’assurer que la transaction se déroule en toute transparence et dans le respect des règles en vigueur.

Avant tout, vous devez vérifier auprès de votre entreprise que vous avez le droit de vendre ce véhicule. Si c’est le cas, vous pouvez alors passer aux démarches administratives. Il faut commencer par remplir un certificat de cession (anciennement appelé ‘certificat de vente’), disponible sur internet ou auprès d’un professionnel habilité comme une auto-école ou une mairie.

Il faut ensuite rassembler différents autres documents indispensables : la carte grise du véhicule barrée avec la mention ‘vendu le…’, une facture qui atteste du prix payé par l’acheteur ainsi qu’une copie recto-verso des papiers d’identité des vendeurs et acheteurs.

Pour clôturer cette transaction commerciale sereinement, il faudra mettre à jour vos comptabilités internes concernant les différentes taxes liées au transfert du véhicule ainsi que faire signer divers contrats annexés • contrat d’utilisation temporaire si l’entreprise conserve l’utilisation jusqu’à date butoir, etc.

La vente d’un véhicule de société requiert donc plusieurs étapes minutieuses pour garantir sa réussite. En suivant ces conseils pratiques et en restant bien informés, vendeurs et acheteurs peuvent espérer tirer le meilleur parti de cette transaction.

à voir