Qu’est-ce qu’une 4 chevaux ?

Lorsque vous vous intéressez à un véhicule, cherchez à avoir toutes les informations importantes. Il ne suffit pas de connaître la marque, le modèle, la puissance, la consommation de carburant, la résistance, etc. Vous devez normalement tenir aussi compte des chevaux. Cette donnée à elle seule augmente plusieurs dépenses relatives au véhicule.

La notion de cheval fiscal

Pour comprendre ce qu’est 4 chevaux, il est impératif d’avoir connaissance du cheval fiscal. Afin de déterminer le nombre de chevaux fiscaux d’un véhicule, on cherchera à connaître sa puissance fiscale (autre nom de « puissance administrative »). Afin de le calculer, on utilise principalement deux données. Il s’agit de la puissance maximale du moteur et du taux d’émission de dioxyde de carbone. Ainsi, la puissance administrative dépend du niveau de pollution qu’engendre un véhicule ainsi que de la puissance de ce dernier. En France, pour calculer la puissance fiscale, on utilise la formule suivante :

A lire également : Pourquoi le demarrage en cote est-il si difficile pour les conducteurs ?

PA = (CO2/45) + (PR/40) x 1,6

PA = Puissance fiscale

A voir aussi : Voiture mise en fourrière : comment procéder pour la récupérer ?

CO2 = Émissions de dioxyde de carbone

PR = Puissance réelle

Après ce calcul, on obtient généralement un nombre décimal. Il faut le transformer en nombre entier en arrondissant à l’unité la plus proches. Vous obtenez ainsi la puissance fiscale.

Notez que cette formule est entrée en vigueur courant les années 1997. Auparavant, la puissance fiscale dépendait simplement de la tranche de cylindrée ainsi que de la taille du moteur. Le calcul était relativement plus facile à faire. Ce sont l’arrivée de la notion de longueur et les objectifs de réduction des émissions de gaz qui ont conduit à un changement de la première méthode.

Alors, que représentent 4 chevaux ?

Pour déterminer ce que représentent 4 chevaux fiscaux, on s’en tiendra à la formule expliquée précédemment. Ainsi, 4 chevaux fiscaux correspondent à une cylindrée ayant un volume qui varierait entre 250 cm3 et 350 cm3. De ce résultat, il faut noter que la puissance réelle d’une voiture à 4 chevaux fiscaux est 50 chevaux.

Où trouver la puissance fiscale ?

La puissance fiscale d’un véhicule est mentionnée sur la carte grise. Si donc le véhicule est déjà immatriculé, vous n’aviez pas besoin de faire le calcul personnellement ; à moins que vous ayez des doutes. Sur la carte crise, la puissance fiscale est donnée dans la case P.6. Vous verrez cette case en haut de la case U.1 ; elle-même situé au milieu de la deuxième partie de votre carte grise.

Est-ce important de connaître la puissance fiscale d’un véhicule avant l’achat ?

On vous conseille de connaître la puissance fiscale d’un véhicule avant de procéder à l’acquisition. Cette donnée permet en effet de déterminer le coût de la carte grise et celui de votre assurance.

Prix de la carte grise et puissance fiscale

Pour déterminer le coût de votre carte grise, l’administration utilisera plusieurs données. Parmi celles-ci figure la taxe régionale. Cette taxe dépend étroitement de la puissance du moteur et varie d’une région à une autre. Retenez simplement que la taxe régionale est représentée par le nombre de chevaux fiscaux. Cependant, l’âge du véhicule est également considéré. Comme vous pouvez le comprendre, la taxe est régionale, ce qui signifie qu’elle varie selon chaque région. C’est ce qui explique les différences de coût lorsqu’on décide d’établir la carte grise. En moyenne, il faut payer 42 € pour avoir ce document.

Puissance fiscale et prix de l’assurance auto

Le coût de votre assurance auto varie selon la puissance fiscale du véhicule. Ici, il n’y a pas de formule fixe pour permettre de connaître le tarif de façon précise. Toutefois, retenez que plus votre cheval fiscal est élevé, plus vous paierez pour l’assurance auto. Les compagnies estiment en effet que la puissance fiscale est étroitement liée au coût d’achat du véhicule, à la puissance du moteur, ainsi qu’à sa vitesse. Ce qui est bien vrai !

Ainsi, une puissance fiscale élevée traduit la capacité de rouler à de grandes vitesses. Dans de telles conditions, il est probable que le conducteur soit impliqué dans des accidents de route. De plus, la valeur du véhicule étant importante, la réparation coutera cher. Tout ceci correspondrait à des dépenses élevées pour la compagnie, elle décide donc d’augmenter les mensualités.

à voir