La Yamaha MT-09, un modèle haut en couleurs

Dernier modèle de la gamme Hyper Naked, la Yamaha MT-09 est une version sportive et haut de gamme du roadster fétiche du constructeur japonais. C’est surtout la troisième génération de MT-09 qui bénéficie d’une véritable évolution, tant au niveau de la motorisation que de l’efficacité.

Un succès sans faille depuis presque 20 ans

En 2013, le modèle de motocyclette qui se vend le plus dans l’Hexagone est celui des roadster de moyenne cylindrée. Le constructeur japonais Yamaha saisi cette opportunité et propose sur le marché français sa MT-09. Il s’agit d’un modèle qui inaugure un tout nouveau moteur 3 cylindres 4 temps à refroidissement liquide. Celui-ci développe 115 chevaux à 10000 tours par minute. Sa vitesse maximum est donnée pour 230 km/h.

Lire également : Comment bien choisir son blouson de moto ?

La seconde génération débarque en 2018. Contrainte et forcée, elle se plie à la norme antipollution en vigueur. Heureusement pour les amateurs, la bête est toujours aussi rageuse. Ces lignes sont légèrement retouchées pour lui donner un look digne de “The Transformers”. Certes, celui-ci est un peu audacieux mais il séduit un public toujours plus large. Toutefois, malgré un comportement routier en hausse, celui-ci reste toujours imprécis et parfois peu rigoureux.

En octobre 2020, Yamaha publie une vidéo teaser qui dévoile au parti les lignes de sa nouvelle Yamaha MT-09 prévue pour 2021. Effectivement, l’année suivante, le constructeur nippon dévoile son nouveau roadster sportif haut de gamme.

A lire en complément : Casque de moto : fonctionnement et sécurité des casques

black and yellow motorcycle on a gray pavement

3e génération de la Yamaha MT-09 : quelles sont les évolutions ?

Entre la seconde et la troisième génération de Yamaha MT-09, les évolutions sont particulièrement nombreuses. Outre un travail sur la ligne de la moto, on peut également souligner les évolutions suivantes :

  • une nouvelle motorisation avec un 3 cylindres Euro 5 DOHC de 889 cm3 de cylindrée. Elle était précédemment de 847 cm3. Cela représente un gain de 42 cm3 de cylindrée. Cette augmentation n’est pas anodine car elle permet un gain de puissance de 4 chevaux. Le 3 cylindres développe désormais 119 chevaux au lieu de 115 chevaux ;
  • un couple à bas régime plus puissant ; un nouveau châssis qui s’allège de 2,3 kg grâce à l’usage de l’aluminium ;
  • une réduction du poids de 4 kg une fois que tous les fluides sont ajoutés. De fait, avec seulement 189 kg sur la balance, la Yamaha MT-09 millésime 2021 est la moto la plus légère de sa catégorie ;
  • une maniabilité augmentée grâce à un empattement au plus court ;
  • une nouvelle signature visuelle qui prend désormais la forme d’un y ;
  • l’ajout de certaines aides au pilotage et au freinage qui sont désormais de série. Il s’agit de l’antipatinage, de l’indicateur de rapport engagé, de l’anti démarrage, d’un système de contrôle du freinage (BC) ou encore de l’ABS ;
  • la possibilité de régler entièrement la fourche et l’amortisseur arrière ;
  • une toute nouvelle instrumentation grâce à un écran TFT en guise de tableau de bord. En couleur, il fait 3,5 pouces de diagonale.

Yamaha MT-09 : essai et avis

Avec sa MT-09, Yamaha a sérieusement bousculé le monde des roadster en 2013, notamment grâce à son 3 cylindres vitaminée et quelque peu brutal. Pour sa 3e génération, le constructeur nippon ne change pas une recette gagnante. Si la moto connaît de sérieuses améliorations, il y a toujours quelques points faibles.

Comportement, finition, équipement, du haut de gamme pour un roadster

Dans le segment des roadsters de moins de 900 cm³, la concurrence s’est considérablement musclée. Pour autant, avec sa MT-09 nouvelle mouture, Yamaha se positionne plus que jamais comme leader. La qualité de son équipement électronique est résolument haut de gamme. La finition, la qualité de la selle (avec double surpiqûre spéciale sur la SP), le comportement mécanique, aucun doute n’est possible, on est sur une moto de grande qualité.

D’ailleurs, elle n’a rien à envier à ses concurrentes. De série, elle dispose de très nombreuses assistances qui sont souvent des options chez les autres fabricants tels que le contrôle de glisse ou encore le contrôle de levée de roue avant. Le tout est pilotable facilement depuis un écran 3,5 pouces qui offre une parfaite lisibilité sur toutes les commandes. Cet écran n’est pas le plus grand de sa catégorie car d’autres font mieux en termes de taille.

Suspension arrière, toujours le point faible de la MT-09

Comme sur les autres générations, la Yamaha MT-09 pêche par sa suspension arrière. Bien que celle-ci était largement retravaillée, elle reste brutale. Si vous êtes sensible du dos, vous n’apprécierez pas beaucoup. Pourtant, le constructeur a fait de gros progrès, mais cela reste encore perfectible.

Soulignons également qu’il y a toujours un défaut au niveau des clignotants. Certes, celui-ci est mineur. Comme sur les générations précédentes, les clignotants sont très sensibles. Ils ont tendance à sauter dès qu’on les touche. Une broutille me direz-vous. Effectivement, mais elle a quelque chose d’agaçant, surtout quand on sait que Yamaha dispose d’une armada d’ingénieurs.

à voir